À propos d’EENet

Le Réseau d’échange de données probantes (EENet) favorise les échanges entre personnes et fait office de courroie de transmission du savoir, contribuant ainsi à bâtir, en Ontario, un meilleur système de santé mentale et de gestion des dépendances.

EENet fait partie de la division Échange de connaissances et Formation du Programme de soutien au système provincial, programme qui s’appuie sur des données probantes pour prendre des mesures et améliorer ainsi le système ontarien de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Le réseau regroupe des personnes qui ont une expérience vécue de la maladie mentale et de la dépendance ainsi que des membres de leurs familles, des prestataires de services, des clinicien.ne.s, des chercheuses/chercheurs, des planificatrices/planificateurs de systèmes et des décideurs.

Une équipe de courtières/courtiers du savoir s’emploie à concrétiser les objectifs d’EENet en répondant aux besoins en matière de données probantes, en transposant les données probantes dans le système et en mettant les gens en contact. 

Qu’entend-on par « données probantes »?

Il existe diverses formes de connaissances, qu’elles soient issues de la recherche ou tirées de l’expérience professionnelle, du vécu de personnes aux prises avec un problème de santé mentale ou de dépendance et celui de leurs familles, ou encore des cultures et savoirs traditionnels. Dans leur ensemble, ces connaissances constituent des « données probantes ». Notons que pour tirer parti des données probantes, il importe de tenir compte du contexte local.

Pour répondre aux besoins en matière de données probantes du système ontarien de santé mentale et de lutte contre les dépendances et éclairer la prise de décisions, EENet publie des notes de politique et des condensés de recherche, conçoit des documents infographiques, organise des webinaires et crée d’autres ressources utiles. Le réseau favorise aussi les contacts entre personnes œuvrant dans le domaine de la santé mentale et de la prise en charge des dépendances pour qu’elles puissent échanger leurs ressources, expériences et connaissances.

Que fait EENet pour favoriser les échanges ?

Pour favoriser les échanges au sein du système ontarien de santé mentale et de lutte contre les dépendances, EENet emploie une variété de plateformes et de mécanismes. Son forum en ligne, EENet Connect, permet à plus de 15 000 membres de dialoguer et d’échanger des connaissances. Ses courtières/courtiers du savoir appuient l’action des Communautés d’intérêts (CI), groupes de personnes qui collaborent autour d’un thème spécifique, et des Communautés de pratique (CdP), groupes de personnes qui exercent un même type d’activité. Apprenez-en davantage sur les CI.

Historique

Initialement hébergé dans l’Unité de recherche et de consultation sur les systèmes de santé du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), EENet a vu le jour en 2004 sous le nom de Réseau ontarien d’échange de connaissances sur la santé mentale et la toxicomanie (acronyme anglais OMHAKEN).

La création de ce réseau est due à Paula Goering, Ph. D., et à Dale Butterill, qui souhaitaient établir une structure durable, propice à la collaboration et au partage des connaissances. Toutefois, ne souhaitant pas créer de toutes pièces un réseau de plus, Mmes Goering, Butterill et leur équipe ont opté pour la formule du « réseau de réseaux » : en se connectant à d’autres réseaux et organismes, le nouveau réseau pourrait consolider les liens déjà tissés et en créer d’autres.

Dans un premier temps, l’OMHAKEN a appuyé l’échange de connaissances dans le cadre de la SEEI (Systems Enhancement Evaluation Initiative), une vaste initiative multicentrique qui visait à évaluer les effets des investissements de l’Ontario dans le système de santé mentale communautaire. Lorsque cette initiative a pris fin en 2009, l’OMHAKEN en a lancé une nouvelle, intitulée Creating Together : Co-Creating a Mental Health and Addictions Research Agenda for Ontario (créer ensemble : cocréation d’un programme de recherche sur la santé mentale et les dépendances pour l’Ontario), qui a débouché sur une stratégie d’établissement de priorités en matière de recherche pour la province.

Au printemps 2011, sous la direction de Heather Bullock, l’OMHAKEN, renommé EENet, a été intégré au Programme de soutien au système provincial (PSSP) de CAMH, qui s’attache à convertir des données probantes en actions concrètes pour améliorer le système de santé mentale de l’Ontario. Du fait de la portée provinciale du PSSP et de sa vocation systémique, cette intégration convenait parfaitement au réseau EENet. Suite au remaniement, les courtières et courtiers du savoir qui travaillaient dans les bureaux régionaux du PSSP se sont joints à l’équipe d’EENet, élargissant ainsi sa portée. 

Depuis sa création, EENet a appuyé dix projets visant à améliorer le traitement de la dépendance aux substances dans la province et a lancé les communautés d’intérêt. Parallèlement, les courtières et courtiers régionaux du savoir d’EENet ont apporté leur expertise à une grande initiative nommée Améliorer les systèmes grâce aux projets de services axés sur la collaboration (APSAC), qui avait pour but de faciliter l’accès des jeunes aux services et systèmes ainsi que leur transition entre ces derniers. Dans le cadre de cette initiative, les courtières et courtiers du savoir ont contribué à la transmission de données probantes à des moments déterminants de la prise de décisions et ont communiqué le fruit de leur travail à l’ensemble du système par diverses voies, dont EENet Connect.

EENet a apporté son expertise à d’autres initiatives d’envergure, depuis la création du Réseau ontarien d’intervention pour la psychose au stade précoce (en anglais) jusqu’à celle des Carrefours bien-être pour les jeunes de l’Ontario, et a orienté les travaux de mise en œuvre de projets à l’échelle de la province. 

Aujourd’hui, EENet reste déterminé à renforcer son réseau tout en veillant à mettre les données probantes en bonnes mains. En outre, dans le cadre de la division Échange de connaissances et Formation du PSSP, EENet a élaboré à l’intention des prestataires de services des programmes de formation en ligne sur la traite des personnes et sur les ordonnances de traitement en milieu communautaire. Par ailleurs, le réseau continue à répondre aux besoins en matière de données probantes, tout en développant de nouvelles communautés d’intérêt et de pratique et en leur apportant son soutien.

Apprenez-en davantage sur les différentes initiatives soutenues par EENet et visitez notre centre de documentation. Faites-nous savoir comment nous pouvons vous aider à vous procurer les données probantes dont vous avez besoin.

Notre équipe

BRANKA AGIC, directrice, Échange des connaissances et de la formation

Branka est directrice de l’Échange des connaissances au sein du Programme de soutien du système provincial (PSSP) de CAMH. Elle est titulaire d’un doctorat en sciences de la santé et du comportement et d’une maîtrise en sciences de la santé (promotion de la santé) de l’Université de Toronto, ainsi que d’un doctorat en médecine de l’Université de Sarajevo (Bosnie-Herzégovine). Elle est professeure adjointe et codirectrice locale du programme Dépendance et santé mentale offert dans le cadre de la maîtrise en santé communautaire de l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto. Elle possède une vaste expérience dans la direction de recherches innovantes et d’initiatives d’échange de connaissances, ainsi que dans l’éducation des adultes, l’équité en matière de santé et la promotion de la santé mentale.
Branka [dot] Agic [at] camh [dot] ca

MARY GROSSUTTI, chef de service, Échange des connaissances et de la formation (en congé prolongé)

Mary gère l’Application et l’Échange des connaissances au sein du Programme de soutien au système provincial (PSSP) de CAMH. Elle est titulaire d’une maîtrise en travail social de l’Université de Toronto et d’un baccalauréat en psychologie de l’Université McMaster, et elle est membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des techniciens en travail social de l’Ontario (OTSTTSO). Elle a travaillé dans le domaine de la santé mentale des enfants, à la fois en tant que clinicienne et sur le terrain de la mobilisation des connaissances, ainsi que dans le secteur de la protection de l’enfance. Elle aime occuper ses loisirs en faisant du point de croix et en jouant à des jeux de société. John Labao la remplace pendant son absence.  

JOHN LABAO, chef de service, Échange des connaissances et de la formation 

John remplace Mary Grossuti, en congé de maternité, au poste de chef du service Application et Échange des connaissances au sein du Programme de soutien au système provincial (PSSP) de CAMH. Il est titulaire d’une maîtrise en sciences de la santé (administration de la santé) de l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé de l’Université de Toronto et d’un baccalauréat en gestion des services de santé de l’Université Ryerson. Professionnel en gestion de projets et détenteur d’une certification en gestion du changement, il a été gestionnaire de projets et de programmes dans différents organismes, dont l’Association canadienne pour la santé mentale, Qualité des services de santé Ontario et l’Ontario College of Pharmacists (ordre des pharmaciens de l’Ontario). 
john [dot] labao [at] camh [dot] ca

JASON GURIEL, directeur adjoint, EENet

Jason, qui travaille pour EENet depuis 2011, est directeur adjoint à Toronto. Son expérience professionnelle en échange des connaissances et en diffusion de la recherche, ainsi que sa connaissance approfondie de la littérature anglaise lui sont fort utiles dans ses fonctions. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et ses écrits ont été publiés dans divers magazines, dont Slate, The Atlantic, ELLE et The Walrus.
jason [dot] guriel [at] camh [dot] ca

ANDRA RAGUSILA, courtière du savoir

Andra est courtière du savoir au bureau de Toronto. Elle est déterminée à participer à l’amélioration de la vie des personnes ayant des problèmes de santé mentale et de dépendance et à réduire la stigmatisation dont ces personnes font l’objet tous les jours. Elle est titulaire d’une maîtrise de l’Université de Toronto dans le domaine de la recherche sur les systèmes de santé. Elle aime les voyages et la nature, et s’adonne à la peinture et au dessin quand elle a un moment de liberté. 
Andra [dot] Ragusila [at] camh [dot] ca

ANGELA YIP, courtière du savoir

Angela, qui habite à Toronto, est courtière du savoir au bureau de Toronto avec une formation en neurosciences. Elle a travaillé pendant plusieurs années dans le domaine de la recherche sur les systèmes et services de santé. Elle se concentre actuellement sur le transfert des données probantes dans les pratiques et les politiques. Passionnée de planche à neige, elle est l’une des rares membres de l’équipe à se réjouir de l’arrivée de l’hiver. Et quand il n’y a pas de neige, elle joue au golf, rêve des cuisines du monde et voyage pour les découvrir ! 
angela [dot] yip [at] camh [dot] ca

DAVID PHILLIPS, courtier du savoir

David est courtier du savoir dans notre bureau de la région du Grand Toronto. Après avoir obtenu sa licence en psychologie à l’Université de Guelph et s’être spécialisé dans les sciences du comportement, il a obtenu une maîtrise en travail social à l’Université de Windsor. Il a perfectionné ses compétences cliniques en tant que thérapeute comportemental dans le secteur médico-légal et il est actuellement professeur d’université. Il s’efforce de comprendre les disparités en matière de santé mentale en les examinant sous un angle intersectionnel et il s’ingénie à traduire des notions abstraites en quantités mesurables. À l’occasion, il aime participer à un semi-marathon; mais il aime tout autant se perdre dans ses pensées, tranquillement assis sur une véranda, entouré de ses chiens.
David [dot] Phillips [at] camh [dot] ca

EMMA FIRSTEN-KAUFMAN, courtière du savoir

Emma est courtière du savoir au bureau de Toronto. Elle a une maîtrise en santé publique de l’Université de Toronto, où elle a également obtenu un certificat en gestion de projets. Elle est aussi titulaire d’un baccalauréat ès arts en développement international de l’Université McGill. Avec son bagage en promotion de la santé et en santé mondiale, elle a contribué à divers projets et programmes de recherche et d’échange de connaissances à Toronto et à l’étranger. Elle s’attache à améliorer l’équité en matière de santé et à faciliter l’accès aux services de santé aux femmes, aux jeunes et aux membres de populations insuffisamment desservies ou marginalisées. Elle consacre ses loisirs à la pratique de l’espagnol, au dessin et à la danse.
emma [dot] firsten-kaufman [at] camh [dot] ca

JEFF ROCCA, courtier du savoir 

Jeff est courtier du savoir dans notre bureau de Kingston. Il est titulaire d’une maîtrise en psychologie et termine actuellement son doctorat. En tant qu’étudiant de cycle supérieur, il a travaillé comme chercheur en psychopharmacologie et a étudié le rôle de la dopamine dans l’apprentissage. Il a une connaissance approfondie des neurosciences et des conséquences de la consommation de drogues sur les fonctions cérébrales et le comportement. Il consacre la majeure partie de son temps libre à s’occuper de son chien Harvey, un border terrier débordant d’énergie.
jeff [dot] rocca [at] camh [dot] ca

LEAH GREEN, courtière du savoir

Leah est courtière du savoir dans l’équipe régionale du Nord-Ouest. Elle possède de l’expérience dans les domaines de l’emploi et de la formation et a également travaillé comme analyste de recherche dans le cadre d’une initiative communautaire de prévention et de traitement du jeu problématique, dirigée par CAMH. Elle s’intéresse à la réduction des disparités en matière de santé grâce à la conception de systèmes, à la collaboration multisectorielle et au repérage stratégique d’innovations fondées sur des données probantes et à leur adaptation aux conditions particulières du Nord de l’Ontario. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts en psychologie avec mention et d’un baccalauréat en enseignement de l’Université Lakehead. Lorsqu’elle ne travaille pas, elle aime profiter de la beauté de la nature avec sa famille, ou apprécier les joies des activités d’intérieur, selon la période de l’année.
leah [dot] green [at] camh [dot] ca

LINDSAY TURNER, coordonnatrice de projets

Lindsay est la coordinatrice de projet du Réseau ontarien d’intervention précoce dans le traitement de la psychose (EPION). Elle a une formation dans le domaine de l’élaboration de politiques et de la conception de programmes et compte une dizaine d’années d’expérience en recherche sur des questions socio-économiques complexes, en évaluation de programmes et au sein d’équipes multisectorielles chargées de donner aux gouvernements fédéral et provinciaux des conseils fondés sur des données probantes. Elle est fortement engagée à l’égard de la promotion de la santé mentale et du bien-être, de la prestation de services centrés sur la personne et de l’intégration des systèmes. Elle est titulaire d’une licence d’anglais de l’Université Acadia et d’une maîtrise d’administration et politiques publiques de l’Université Queen. Pendant ses heures de loisirs, elle aime jardiner, regarder les étoiles et trouver de l’humour là où il se cache.
Lindsay [dot] Turner [at] camh [dot] ca

MELANIE HOOD, courtière du savoir (bilingue)

Melanie est courtière du savoir dans l’équipe régionale du Nord-Est. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’Université Laurentienne et d’une maîtrise en kinésiologie de l’Université McMaster. Elle a une formation en santé publique avec une expertise en planification, recherche et évaluation. Pour elle, le jeu est un droit fondamental, essentiel au développement de l’enfant. Tirant parti de stratégies éclairées par des données probantes, elle s’efforce de créer des systèmes et des cadres propices aux activités ludiques et au développement de la résilience. Pendant ses moments de loisirs, elle fait du bénévolat pour des organismes sportifs locaux et elle aime passer du temps avec sa famille sur les pistes de ski ou dans l’arrière-pays.
melanie [dot] hood [at] camh [dot] ca

MICHAEL WEYMAN, courtier du savoir

Michael est courtier du savoir dans l’équipe régionale de Hamilton, et il est en détachement de l’Institut ontarien du jeu problématique (IOJP) de CAMH, où il occupe les fonctions d’éducateur et de clinicien. Dans son travail, il est guidé par l’intérêt qu’il porte à la prestation de traitements fondés sur des données probantes et aux bonnes pratiques d’échange des connaissances. Avant son arrivée à l’IOJP, il était clinicien en santé mentale à CAMH, après avoir fait ses débuts professionnels dans les technologies de l’information. Il est titulaire d’un baccalauréat ès arts et ès sciences de l’Université McMaster et d’une maîtrise en travail social de l’Université Wilfrid-Laurier.
michael [dot] weyman [at] camh [dot] ca

ROSSANA CORIANDOLI, courtière du savoir

Rossana est courtière du savoir au bureau de Toronto. Elle possède à son actif plus de 25 ans d’expérience en communication et en échange des connaissances dans le domaine de la santé. Elle est titulaire d’une maîtrise en communication et santé ainsi que d’un baccalauréat en journalisme et littérature anglaise. Dans son temps libre, elle aime passer du temps avec sa famille, regarder de vieux films, aller au théâtre, cuisiner et se prélasser avec un bon livre.
rossana [dot] coriandoli [at] camh [dot] ca

RUPINDER CHERA, courtière du savoir

Rupinder est courtière du savoir au bureau de Toronto. Elle a participé à des projets variés auprès de divers groupes, dont des enfants, des adolescents et des Autochtones. Elle tient à ce que les personnes marginalisées obtiennent les soins dont elles ont besoin et, pour ce faire, elle élabore des solutions novatrices grâce à une stratégie multisectorielle reposant sur la recherche factuelle, les déterminants sociaux de la santé et l’échange des connaissances, la formulation de politiques, la mobilisation des jeunes et la mise en place de changements durables. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès sciences de l’Université de Toronto avec spécialisation en biologie humaine et sociologie et botanique comme matières secondaires ; elle détient un doctorat en médecine de la Saba University School of Medicine (Antilles néerlandaises) et une maîtrise en santé publique de l’Université Western. Elle adore voyager et passer du temps en famille et avec ses ami.e.s ; elle aime aussi faire de la pâtisserie, regarder des films et faire du conditionnement physique en salle.
Rupinder [dot] Chera [at] camh [dot] ca

SARAH CALVIN, courtière du savoir (bilingue)

Sarah est titulaire d’une maîtrise en travail social et d’un baccalauréat en éducation de l’Université de Toronto. Elle possède de l’expérience dans l’éducation de l’enfance en difficulté et a travaillé dans des organismes à but non lucratif œuvrant auprès de l’enfance et de la jeunesse. L’édification de collectivités résilientes dans lesquelles les habitants puissent s’épanouir dans toute leur diversité la passionne. En dehors du travail, elle aime s’engager dans sa communauté et essayer de nouvelles recettes.

Sarah [dot] Calvin [at] camh [dot] ca

SIMON LANDRY, courtier du savoir (bilingue)

Courtier du savoir bilingue, Simon a une expérience en communication scientifique et dans le démarrage d’entreprises technologiques innovantes. Alors qu’il travaillait dans l’unité de mobilisation des connaissances de l’Université York, il a élaboré un cadre permettant aux chercheuses et chercheurs de faire connaître leurs travaux bien au-delà du milieu universitaire. En tant qu’Acadien, il est fier de contribuer à offrir à la population franco-ontarienne un meilleur accès aux services de santé mentale et de traitement des dépendances. Il est titulaire d’un doctorat en sciences biomédicales de l’Université de Montréal. Il gère sa vie à l’aide d’un système complexe de listes.

SUSAN ECKERLE CURWOOD, courtière du savoir

Susan est courtière du savoir du bureau de Toronto. Elle s’est orientée sur les déterminants sociaux de la santé et a collaboré à plusieurs projets de la Commission de la santé mentale du Canada, dont Chez Soi, Turning the Key (Le logement : la clé du rétablissement) et Arguments clairs en faveur de l’embauche de main-d’œuvre en quête d’emploi. Éprise de justice sociale et d’équité en matière de santé, elle croit en l’importance de tenir compte de l’opinion des personnes ayant une expérience vécue de la maladie mentale et de la dépendance lors de l’élaboration et de la mise en œuvre des programmes et des politiques. Elle détient un doctorat en psychologie communautaire de l’Université Wilfrid-Laurier.
Susan [dot] EckerleCurwood [at] camh [dot] ca

FRANCESCA KENNEDY, coordonnatrice des communications

En sa qualité de coordonnatrice des communications, Francesca apporte un appui précieux à l’équipe d’EENet. Outre ses études en communication, elle a suivi une formation en analyse de données et en gestion des connaissances. Elle est titulaire d’une maîtrise en technologies de l’information de l’Université de Toronto, d’un baccalauréat bilingue de l’Université York et d’un diplôme avancé d’enseignement de l’anglais langue étrangère (TEFL). En dehors des heures de bureau, elle adore bricoler, se rendre dans des marchés de producteurs locaux et suivre des cours en ligne.

 

 

Abonnez-vous à notre bulletin