Instantané de recherche : Création par des chercheurs d’un nouvel outil de dépistage : l’échelle de la peur liée à la COVID-19

Ce qu’il faut savoir  

Une équipe internationale de chercheurs a créé une échelle pour mesurer l’intensité de la peur de la population face à la nouvelle maladie à coronavirus 2019 (COVID‑19). Elle a mené une étude pour déterminer si l’échelle pouvait déceler de manière précise et fiable la peur des participants face à la COVID‑19. Les sept items de l’échelle de la peur liée à la COVID‑19 se sont révélés suffisamment précis et fiables pour repérer les participants chez qui la COVID‑19 suscitait de la peur. 

 

Ce Instantané de recherche est un compte-rendu de l’article intitulé «  The Fear of COVID-19 Scale: Development and Initial Validation », publié en 2020 dans la revue International Journal of Mental Health and Addiction. Lisez-le ci-dessous ou téléchargez le PDF.

Les Instantanés de recherche sont des résumés brefs et clairs d'articles de recherche, présentés dans un format convivial.

En quoi consiste la recherche ? 

La nouvelle maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) constitue désormais un défi planétaire. Ce virus, associé à un taux d’infection très important et un taux de mortalité relativement élevé, a semé la peur dans le monde entier. Les recherches avaient déjà montré que la peur suscitée par la COVID-19 entraînait d’importants préjudices psychologiques et sociaux, dont la stigmatisation, la discrimination et le sentiment d’avoir perdu quelque chose de précieux.

Les efforts menés pour combattre la COVID-19 sont essentiellement axés sur la prévention et la lutte contre la propagation de l’infection, la mise au point d’un vaccin et l’amélioration de l’efficacité des traitements. Il y a eu peu de tentatives de traiter les effets psychologiques et sociaux de la COVID-19 et il n’existait jusqu’ici aucun outil pour mesurer avec précision l’intensité de la peur suscitée par la COVID-19. 

Une équipe internationale de chercheurs a élaboré un tel outil et a mené une étude pour en évaluer la précision et la fiabilité. Cet outil pourrait servir à élaborer des programmes visant à rassurer et à réduire les effets de la peur sur la santé. 

Qu’ont fait les chercheurs ? 

Les chercheurs ont recruté 717 participants vivant en Iran. Pour élaborer les items de la Fear of COVID-19 Scale (échelle de la peur liée à la COVID-19), ils ont examiné les échelles de peur existantes et les évaluations d’experts et mené des entrevues auprès des participants. Ils ont aussi effectué plusieurs essais pour savoir si l’échelle serait suffisamment précise et fiable pour évaluer la peur de la COVID-19 chez des adultes. 

Afin de déterminer si les participants à l’étude présentaient des symptômes de dépression ou d’anxiété, les chercheurs se sont servi de la version en persan de l’Hospital Anxiety and Depression Scale (échelle hospitalière de mesure de l’anxiété et de la dépression) et de celle de la Perceived Vulnerability to Disease Scale (échelle de la vulnérabilité perçue face à la maladie) à 15 items. Ils ont ainsi pu estimer la perception de vulnérabilité de chaque participant face à la maladie infectieuse et son aversion des microbes.

Qu’ont trouvé les chercheurs ?

Les participants (58 % d’hommes), dont l’âge moyen était de 31 ans, avaient neuf ans de scolarité en moyenne.

Les chercheurs ont constaté que les sept items de l’échelle étaient précis et fiables pour repérer les participants chez qui la COVID‑19 suscitait de la peur.

Les sept items sont les suivants :

  1. J’ai très peur de la COVID‑19.
  2. Je me sens mal quand je pense à la COVID-19.
  3. Quand je pense à la COVID-19, j’ai les mains qui deviennent moites.
  4. J’ai peur de mourir de la COVID-19.
  5. Quand je regarde les nouvelles et que je lis des histoires sur la COVID-19 sur les médias sociaux, j’éprouve de la nervosité ou de l’anxiété.
  6. J’ai du mal à dormir parce que j’ai peur d’attraper la COVID-19.
  7. J’ai des palpitations quand je me dis que je vais attraper la COVID-19.

Comment pouvez-vous tirer parti de cette recherche ?

Cette étude devrait être utile aux professionnels de la santé publique qui tentent de cerner la peur de la population face à la COVID-19 et elle pourrait contribuer à la prise d’initiatives visant à la dissiper.

Quelles sont les limites de cette recherche ?

Les auteurs ont signalé que l’étude comportait plusieurs limites. Faute d’avoir des informations suffisantes sur des diagnostics précis de troubles de l’humeur, comme l’anxiété, ils ne sont pas sûrs de pouvoir repérer correctement, à l’aide de l’échelle, les participants présentant ces troubles. Ils ont également souligné qu’ils mesuraient la peur d’après les déclarations des participants. Ces derniers ont donc pu répondre à certaines questions en fonction ce de qu’ils pensaient être la réponse attendue ou appropriée. 

En outre, l’échantillonnage a été établi en fonction de la disponibilité des personnes. Par conséquent, dans d’autres groupes ou situations, les résultats pourraient différer. Enfin, il faudra faire une analyse plus approfondie de la méthode statistique appliquée lors de la création de l’échelle pour confirmer sa validité. 

Qui sont les chercheurs ?

Daniel Kwasi Ahorsu,1 Chung-Ying Lin,1 Vida Imani,2 Mohsen Saffari,3 Mark D. Griffiths4 et Amir H. Pakpour5

  1. Département des sciences de la réadaptation, Université polytechnique de Hong Kong, Hung Hom, Hong Kong.
  2. Centre pédiatrique de santé et de recherche, Université des sciences médicales de Tabriz, Tabriz, Iran.
  3. Centre de santé et de recherche, Institut du mode de vie, Université des sciences médicales Baqiyatallah, Téhéran, Iran.
  4. Unité internationale de recherche sur le jeu, Département de psychologie, Université de Nottingham Trent, Nottingham, Royaume-Uni.
  5. Centre de recherche sur les déterminants sociaux de la santé, Institut de recherche pour la prévention des maladies non contagieuses, Université des sciences médicales de Qazvin, Qazvin, Iran 

Mots-clés   

COVID-19, coronavirus, infection, peur, mortalité, stigmatisation, discrimination, mesure, échelle 

Ce Instantané de recherche est un compte-rendu de l’article intitulé «  The Fear of COVID-19 Scale: Development and Initial Validation », publié en 2020 dans la revue International Journal of Mental Health and Addiction. https://doi.org/10.1007/s11469-020-00270-8. Il a été rédigé par Rossana Coriandoli.