Instantané de recherche: La santé mentale durant la pandémie de COVID-19 : enseignements à tirer des flambées survenues dans le passé

Que devez-vous savoir ?

Les chercheurs ont réalisé une revue de la littérature sur des flambées similaires antérieures : SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient), grippe et maladie à virus Ebola. Leur objectif était d'étudier les répercussions des pandémies sur la santé mentale et le bien-être, et de définir des stratégies et des mesures concrètes pouvant être mises en œuvre pour y remédier, notamment la communication d’informations sur les premiers soins psychologiques. Les auteurs ont découvert que les enseignements tirés des flambées survenues dans le passé pouvaient guider les hauts fonctionnaires, responsables de l'élaboration des politiques, organisations médicales et organismes de réglementation à déterminer les mesures à prendre pour réduire autant que possible les effets de la COVID-19 sur la santé mentale et le bien-être de tous.

 

Cet Instantané de recherche est basé sur l’article « Focus on Mental Health During the Coronavirus (COVID-19) Pandemic: Applying Learnings from the Past Outbreaks », publié en 2020 dans la revue Cureus. Lisez-le ci-dessous ou téléchargez le PDF.

Les Instantanés de recherche sont des résumés brefs et clairs d'articles de recherche, présentés dans un format convivial.

En quoi consiste la recherche ?

L'infection au nouveau coronavirus 2019 (COVID-19) est une maladie qui a fait sa première apparition en Chine en décembre 2019. Le 11 mars 2020, elle était qualifiée de pandémie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et, au 17 mars 2020, près de 118 000 cas avaient été recensés dans plus de 114 pays.

La COVID-19 se transmet par contact de personne à personne et provoque des infections respiratoires bénignes à graves. La toux, la fièvre et les difficultés respiratoires en sont les symptômes les plus fréquents. Aucun vaccin n’a encore été mis au point contre cette maladie. Les gouvernements de divers pays ont déclaré un état d'urgence sanitaire et recommandent la prise d’un certain nombre de mesures, dont la distanciation sociale et la mise en quarantaine, pour arrêter la propagation de l'infection.

Peu d'attention a été accordée, cependant, à la manière dont cette pandémie affecte la santé mentale et le bien-être des patients, des groupes de population à risque, des professionnels de la santé et du grand public. Or, la connaissance de l'impact des épidémies passées et de la manière dont elles ont affecté la santé mentale des membres de la société et des travailleurs de la santé peut aider les États à mettre en œuvre des mesures efficaces durant la pandémie de COVID-19.

Qu’ont fait les chercheurs ?

Les chercheurs ont réalisé une revue de la littérature en examinant les articles portant sur les enjeux actuels et les mesures qui pourraient être utiles durant la pandémie de COVID-19. Leur objectif était de déterminer les répercussions des pandémies sur la santé mentale des patients, des groupes de population à risque et des professionnels de la santé, et d'appeler l'attention sur les mesures de santé mentale à prendre et sur les premiers soins psychologiques à fournir.

Qu’ont trouvé les chercheurs ?

Les chercheurs ont observé des similitudes entre la COVID-19, le SRAS, le MERS et la maladie à virus Ebola, qui ont eu une énorme incidence sur la santé mentale et le bien-être des populations. Tout comme les pandémies précédentes, la COVID-19  suscite des craintes et des inquiétudes, provoquant  détresse psychologique et angoisse chez les personnes touchées. Elle a également des répercussions sur les professionnels de la santé, qui présentent des signes de stress post-traumatique (SPT), de dépression et de troubles anxieux en raison de l'augmentation du nombre de personnes infectées qu'ils voient dans les hôpitaux.

Les chercheurs appellent l'attention sur les mesures que chacun doit prendre pour éviter que la COVID-19 n'ait des répercussions sur sa santé mentale, dont :

  • éviter de passer trop de temps à écouter les nouvelles;
  • bien se nourrir et avoir de bonnes habitudes de vie;
  • prendre l'initiative de communiquer avec les membres de sa famille et ses amis, et maintenir le contact;
  • ne s’informer qu’auprès de sources gouvernementales fiables.


Les chercheurs ont également mis en évidence diverses stratégies de promotion de la santé mentale qui ont été utilisées lors de pandémies passées. Ils invitent les hauts fonctionnaires, les responsables de l'élaboration des politiques, les organisations médicales et les organismes de réglementation à prendre une série de mesures pendant la pandémie COVID-19. Ils offrent notamment les conseils suivants :

  • Mettre en place des équipes de traitement psychiatrique à un stade précoce afin de venir en aide aux personnes qui éprouvent des problèmes de santé mentale.
  • Fournir, aux professionnels de la santé et au grand public, des informations claires, concises et précises sur la prévalence de la COVID-19.
  • Offrir des services de télépsychiatrie et de télémédecine en santé mentale au moyen de plateformes sécurisées de partage d'informations, et promouvoir ces services.
  • Éliminer les cas d'isolement parmi les groupes de population à risque.
  • Faire œuvre de sensibilisation et offrir une formation en ligne sur la prise en charge de la COVID‑19.
  • Fournir en temps utile, aux personnes souffrant de troubles mentaux, un traitement continu – thérapie comportementale, par exemple – pour réduire les effets de la pandémie sur la santé mentale.
  • Investir dans la recherche et dans les essais cliniques continus en vue de découvrir un traitement prophylactique antiviral efficace contre la COVID-19.

Quelles sont les limites de cette recherche ?

Les auteurs n’ont pas signalé de limites.

Comment pouvez-vous tirer parti de cette recherche ?

Cette étude montre que les pandémies de SRAS, de MERS, de grippe et de maladie à virus Ebola qui ont précédé la pandémie de COVID-19 ont eu de graves répercussions sur la santé mentale et le bien-être de tous, et des travailleurs de la santé en particulier. Les chercheurs, les responsables de l’élaboration des politiques, les hauts fonctionnaires, les organisations médicales et les organismes de réglementation peuvent mettre à profit ces informations pour élaborer des stratégies et prendre des mesures concrètes à un stade précoce afin de réduire autant que possible les répercussions que la COVID-19 peut avoir sur la santé mentale et le bien-être des populations.

Qui sont les chercheurs ?

Kaushal Shah1, Dhwani Kamrai1, Hema Mekala1, Birinder Mann1, Krishna Desai2 et Rikinkumar S. Patel1

1Psychiatrie, Griffin Memorial Hospital, Norman, Oklahoma, États-Unis

2Médecine interne, Terna Medical College, Mumbai, Inde

Mots-clés   

COVID-19, coronavirus, 2019-nCoV, pandémie, épidémiologie socio-comportementale, services de santé mentale, troubles du comportement

Ce Instantané de recherche est un compte-rendu de l’article intitulé Focus on Mental Health During the Coronavirus (COVID-19) Pandemic: Applying Learnings from the Past Outbreaks , publié en 2020 dans la revue Cureus. DOI: 10.7759/cureus.7405. Compte-rendu rédigé par Rupinder Chera..